Easy Shortcode Manager

bandeau_esm
Le plugin easy shortcode manager (ESM) est une extension qui rajoute à l’éditeur TinyMCE les fonctionnalités pour vous aider à créer des mises en page riches ou du contenu interactif.
Avec une interface simple et intuitive, vous serez en mesure de paramétrer et d’ajouter des boutons, des tables, des colonnes, des boîtes d’alerte, des icônes, et beaucoup de mises en page complexes  (ex : Galeries, onglets, toggles, et bien d’autres …).

MBA_demo_easyshortcode_wordpress

Mise en pratique

Pré-requis

Ce plugin est basé sur la librairie jQuery, donc Javascript doit être activé sur votre navigateur.

Compatibilité

A partir de WordPress 3.6.0

Téléchargement

Version 0.5.1

Installation

Pour installer Easy Shortcode manager suivez ces deux étapes : 1 – Importer le dossier « easy-shortcode-manager » via FTP dans votre WordPress ici : /wp-content/plugins/ directory 2 – Activez l’extension via le menu « Plugins » de WordPress L’extension est alors installée et activée.

Fonctionnement

Une fois installé et activé, vous retrouverez dans l’éditeur de texte le bouton « Insert Shortcode » qui vous permettra de sélectionner le type de shortcode à créer. Chaque shortcode comporte un formulaire et des constantes propres à paramétrer. Depuis le formulaire de création, un lien « DEMO » vous permet de retrouver notre page de démonstration des différents shortcode afin de prévoir la mise en page en cours.

En savoir plus

 Support

Nous serions ravis de vous lire, pour toute question ou remarque sur l’extension: merci de nous contacter directement, ou de renseigner le support directement sur le site de WordPress.

Prochaines améliorations

  • Améliorer les shortcodes proposés notamment en lisibilité dans le tinyMCE,
  • Créer de nouvelles traductions.

Le dernier changelog

  • 0.5.1Bug fix: To resolve a conflict with MailPoet plugin (Formerly Wysija), ESM is not loaded anymore on MailPoet admin pages Bug fix: Removed abbr attributes on td elements for table_esm shortcode HTML output
  • Voir les devlogs en détail